samedi, avril 25, 2015

La carte de le monde de Velomad.TOUT EST POSSIBLE. VOUS N' AVEZ QU'A LE DECIDER!!! Voyager en vélo, c’est…

« Nous avons beau faire le tour du monde à la recherche de la beauté, si nous ne l'avons pas apportée avec nous, nous ne la trouverons jamais. »

TOUT EST POSSIBLE. VOUS N' AVEZ QU'A LE DECIDER!!! Voyager en vélo, c’est… - Bon pour se garder en forme! C’est évident! Pédaler renforce les muscles des cuisses et maintenir le guidon avec des sacoches c’est bon pour les muscles des bras. Soulever les sacoches pour les transporter jusqu’à la tente est aussi très bon pour se muscler les bras! On pratique aussi beaucoup son équilibre et sa flexibilité! Je vous le dis, on est plus en forme que jamais! -Permet de voyager de façon économique. On ne connaît pas de meilleures façons de voyager à bas prix. Même avec un sac à dos, on doit prendre l’autobus et cela peut être assez coûteux. Quand on voyage en sac à dos, on peut aussi faire du pouce, mais avec trois enfants, on n’aimait mieux pas… Vraiment, le vélo est très bien pour les finances. Maintenant qu’on prend un peu plus l’autobus, on voit une différence sur le budget! -Profiter du grand air plusieurs heures par jour et je n’y vois que des avantages! C’est sur que quand la température n’est pas favorable, c’est moins plaisant, mais ça fait en sorte qu’on apprécie encore plus la belle température. -Vivre avec le minimum et apprendre à se contenter de ce qu’on a. Se poser plus de questions du genre: a-t’on vraiment besoin de ceci ou de cela? Quand tu transportes tout ton matériel, tu es plus conscient de la valeur des objets! On a aussi pris un peu plus conscience de notre empreinte écologique. J’expliquerai pourquoi dans un prochain article! -Comprendre l’importance de la communication! Facteur clé très important pour se rendre à bon port! Comme les enfants pédalent aussi, on se doit de les consulter pour l’itinéraire et les décisions à prendre. C’est un voyage en famille après tout! On apprend aussi à décoder le langage non-verbal plus rapidement, dont les signes de fatigue! Plusieurs soirs à se coucher trop tard ou trop de kilomètres dans une journée peut affecter le comportement des enfants! En décodant le langage non-verbal, on apprend à s’ajuster plus vite! -Apprendre à être flexible et à s’adapter à toutes sortes de situations! -Permet de réduire le temps passé devant un écran d’ordinateur ou de télévision et c’est pour nous une bonne chose! Il y a aussi l’envers de la médaille. Voyager en vélo, c’est aussi… -Être 24h/24h ensemble et avoir « parfois » besoin de se retrouver tout seul. Quand ça arrive, on peut aller aux toilettes, se réfugier derrière un livre ou aller prendre une petite marche. Heureusement, cela n’arrive pas si souvent que ça! -Être épuisée à la fin d’une journée et ne pas avoir toujours le goût ou l’énergie de cuisiner! Déjà qu’il faut monter la tente et gonfler les matelas de sol! Une chance que nos enfants ne sont pas compliqués: un sandwich et des crudités et les voilà contents! D’où l’importance de ne pas faire de trop grosses journées de vélo! On s’est fait avoir quelques fois! -Se réveiller le matin, plus fatigués que la veille, à cause d’une mauvaise nuit de sommeil! Causes les plus probables: chien qui jappe, coq qui chante à toutes heures de la nuit, bataille de chats, coyotes qui hurlent, le vent qui veut arracher la toile de la tente, la musique trop forte d’un bar un peu trop près, un enfant qui a la gastro, un ou plusieurs enfants qui veulent aller à la toilette et qui on peut des serpents ou s’inquiéter parce que tu ne sais pas où tu vas dormir la prochaine nuit! Bref, une bonne nuit de sommeil est super important quand tu voyages en vélo! Mais ce n’est pas tout le temps possible! -Être découragé à la simple vue d’une montée! Les pires côtes apparaissent toujours à la fin d’une journée, quand tu n’a plus d’énergie! Par contre, les enfants nous encouragent en disant qu’on va réussir, et ce, même si on doit pousser nos vélos. L’important est de la monter, peu importe la manière! -Se sentir impuissant devant certaines situations, dont le nombre effarant de déchets observés sur le rebord des routes. Malheureusement, les photos que nous prenons ne dévoilent pas toujours la réalité que nous observons. Ces observations nous ont permis d’alimenter plusieurs discussions avec les enfants et d’augmenter notre niveau de conscience concernant la pollution et notre consommation. Voyager en vélo, c’est tout ça, mais c’est surtout… -Rencontrer des gens merveilleux et généreux qui rendent l’expérience du voyage encore plus magnifique! Ces rencontres nous ont permis d’affirmer que la grande majorité des gens sont bons et ça fait changement des nouvelles que l’on voit à la télévision! -Apprendre à faire confiance. Se faire confiance, faire confiance à ses enfants et à son amoureux, faire confiance que tout ira bien et que tout est pour le mieux, peu importe ce qui arrive! -Découvrir une diversité de façons de vivre et de voir qu’il y a plusieurs façons d’être heureux! C’est aussi apprendre de l’expérience des gens rencontrés et se rendre compte que la vie s’est brillamment organisé pour que nous rencontrions ces gens! -Vivre une expérience unique qui nous fait grandir et découvrir la personne que nous sommes! On apprend à mieux connaître ses points forts et ses faiblesses. On apprend l’importance d’être une famille unie! Je pourrais sûrement écrire encore plusieurs choses, mais l’essentiel est là! S’il y a d’autres familles qui ont le goût de tenter l’expérience, on espère que ces quelques lignes auront su vous convaincre encore plus!

vendredi, avril 03, 2015

Nous recommandons la Colombie à vélo

"Le fait est vrai que le cyclisme est le sport national en Colombie d'autant plus que le football ". Splendide pays, plein de beau coin à faire, tres varié; ville, montagne, plages... y'en à pour tous les gout.
Dificile de conseiller, on a tracé notre itineraire un peu en fonction de la météo, grosse inondation dans la valée de Bogota à ce moment là 1998, du coup on est resté dans la vallée de Medellin. Le nord, Cartagena, Santa Marta vaut la peine, de là très jolie route pour rejoindre Medellin, mais il faut aimer les grimpette, puis la vallée d'Arménia est tres belle aussi. Bah... tout est bien en Colombie. Seul hic, les propriétés privés toutes cloturées a perte de vue qui rende le bivouac parfois difficile. Bon voyage
. « En Colombie, le seul risque, c’est de vous y rester ». Une chiva est un minibus typique de la Colombie et de l'Équateur. Elle se caractérise par ses peintures colorées, principalement en jaune, bleu et rouge (couleurs du drapeau national de l'Équateur et de la Colombie). La Chiva est construite à partir d'un châssis d'autobus avec un corps modifié fait de bois ou de métal. Les sièges sont conçus de la même façon et les fenêtres sur les côtés sont remplacées par des « portes » donnant accès à l'intérieur du bus. Cet engin est utilisé pour les moyens de transports, le plus souvent en milieu rural. Tout y est transporté pèle-mêle : personnes, animaux vivants, bagages, denrées alimentaires, etc. La plupart des Chivas ont une échelle incorporée pour avoir accès au toit du véhicule, ce qui permet de mettre encore plus de personnes ou de bagages. Les chivas tendent malheureusement à disparaître car elles sont remplacées par un réseau de bus de plus en plus performant et par les taxis. Progressivement, elles sont passées du statut de véhicule de transport public à celui d'attraction touristique. En effet, elles sont utilisées pour que les touristes puissent visiter les villes et leurs alentours.

jeudi, mars 26, 2015

« Si la vie te donnes une centaine de raisons de pleurer, montre à la vie que tu as un milliers de raisons de sourire. »

Nous avons perdu l'émerveillement. De Virgile jusqu'à la naissance du moteur, il nous habitait. Mais depuis, nous avons changé de civilisation: de leur naissance à leur mort, certains individus n'auront vécu que dans le béton, le bitume, le gaz carbonique. Des saisons, ils ne connaîtront que les feuilles qui tombent des quelques arbres qui restent dans leur rue. Il s'agit d'une véritable rupture anthropologique et ontologique: la fin des campagnes, la mort de la province et de la paysannerie au profit d'une hyper cérébralisation.

Le vrai problème n'est pas l'oubli de l'être, mais l'oubli des étants qui constituent nos vie.

lundi, mars 23, 2015

Un Future libre

Après ce qui est arrivé la semaine dernière en Tunisie, nous sommes tristes. Personne ne mérite d'avoir leur culture et leur liberté enlevé. C’est juste un pays étonnant !! Les Tunisien représente le symbole de la liberté. Nous avons eu un temps admirable, nous vous recommandons de visiter ce pays et en vélo ..

samedi, mars 14, 2015

Le voyage et les aventures ne sont pas finient. Slovénie un paradis sur terre pour les abeilles.

Le voyage et l’aventure continue dans nos pensée et souvenir , nous continuerions a vous faire partager. L’apiculture en Slovénie était jadis et est encore de nos jours appelée la poésie de l’agriculture. Cela ne comprend pas seulement l’élevage d’abeilles pour leur miel, mais c’est bien plus. C’est une manière de vivre. la Slovénie a toujours été un paradis sur terre pour les abeilles. L’apiculture fait partie de la culture slovène, parce que c’est une des activités rurales les plus anciennes et les plus traditionnelles. Bien des pionniers de l’apiculture à renommée internationale sont nés en Slovénie . Grâce à eux nous avons toujours été conscients du rôle important des abeilles dans la préservation de l’environnement et de la signification des produits des abeilles pour la santé. Ainsi la Slovénie offre et étudie des éléments de l’héritage important de l’apiculture enrichis par les pratiques des apiculteurs actuels. MUSÉES EN PLEIN AIR Autre particularité de l’apiculture slovène qui a obtenu une reconnaissance internationale dans le domaine de l’art populaire – la peinture des panneaux de ruches, qui n’existe nulle part ailleurs dans le monde. Les débuts de cet art populaire se situent au milieu du 18ème siècle. Les ruchers slovènes ne sont pas de simples abris en bois, ce sont des musées en plein air avec des ruches en bois –appelées « kranjichi » et leurs façades peintes. Les aimables apiculteurs ont plaisir à ouvrir leurs portes et à vous accueillir dans leurs ruchers. Nous découvrirons ensemble la vie mystérieuse des abeilles, notre abeille de Carniole, le succès étonnant du traitement de différentes maladies avec des produits des abeilles, la vie et l’œuvre de certains des apiculteurs slovènes les plus connus, et bien d’autres choses.

mercredi, mars 04, 2015

MERCI!!

10 années, 1 mois, 27 jours ou 3710 jours !!!! Oui, après notre départ de Châtellerault le 28 Décembre 2004, nous sommes enfin rentrés et nous pouvons annoncer que nous avons terminé notre tournée mondiale. (Presque) Le sens de cette réalité n'est pas encore totalement sombre. Mais ce qui a été de plus en plus dans nos pensées ces derniers jours ,c'est les incroyables souvenirs d’avoir rencontrés des milliers de personnes . Donc, nous aimerions dire un immense MERCI à tous ceux qui nous ont aidés en cours de route, ou seulement pour nous avoir invité dans vos maisons, a passer une (des) nuit (s), ou partager un repas ou un sourire ou juste un mouvement de bras pour nous encourager, cela nous a beaucoup aidé pour pédalé comme des cinglés. On ne l’oubliera jamais.

mercredi, février 25, 2015

Le grand retours officiellement. Jusqu'à quand ?

Merci a notre famille et amies pour nous avoir accueillit a notre arrivée a Châtellerault. Et aussi à Mr Mauduit pour avoir organisé une charmante réception a l’hôtel de ville.
/>

Comme une mère, une ville natale ne se remplace pas.

Arrivé à Chatellerault Richard ville natale.
Un peuple sans la connaissance de leur histoire, l'origine et la culture est comme un arbre sans racines.

Quand on retourne dans sa ville natale, on s'aperçoit que ce n'était pas l'endroit qu'on regrettait, mais son enfance.

jeudi, février 05, 2015

Le regard ne s'empare pas des images, ce sont elles qui s'emparent du regard. Elles inondent la conscience"

Pourquoi le sentiment s'est-il ancré en moi de bonne heure que, si le voyage seul - le voyage sans idée de retour - ouvre pour nous les portes et peut changer vraiment notre vie, un sortilège plus caché, qui s'apparente au maniement de la baguette de sourcier, se lie à la promenade entre toutes préférée, à l'excursion sans aventure et sans imprévu qui nous ramène en quelques heures à notre point d'attache, à la clôture de la maison familière ?.

Les voyages ont longtemps constitué une aventure solitaire, malcommode et délicieuse. Avec le progrès foudroyant des transports, ils sont devenus une corvée collective et confortable. Ils tendent à se rapprocher de la définition de Céline : Un petit vertige pour couillons. Au point que le meilleur du voyage est désormais, d'un côté, dans le projet et, de l'autre, dans le souvenir. Entre les deux, une routine de masse. Et une nouvelle servitude volontaire. Peut-être faudra-t-il finir, selon le voeu de Baudelaire, par nous contenter du projet, sans plus chercher jamais à le réaliser ? Depuis toujours, le projet est aussi beau - et parfois plus beau encore - que la réalité. C'est vrai pour l'amour, c'est souvent vrai, hélas ! pour la littérature. Et c'est vrai pour les voyages.

samedi, janvier 17, 2015

Bienvenue en Slovaquie

La Slovaquie, l'une des deux anciennes républiques fédérées de l'ex-Tchécoslovaquie, a vu le jour en 1989 dans le sillage de la Révolution de velours.

Bien qu'il occupe désormais une place à part entière dans une Europe de l'Est en pleine mutation, ce pays reste malgré tout assez peu connu. Sous ses allures provinciales, son accueillante capitale, Bratislava, dissimule une vie culturelle digne de ce nom. Sur le plan géographique, la Slovaquie possède une chaîne montagneuse au relief particulièrement accusé, les Hautes Tatras. Dans les campagnes, les traditions sont toujours vivaces. Quant à la population, elle est réputée pour avoir le sens de l'hospitalité.

jeudi, janvier 01, 2015

Nous vous souhaitons Bonne Année 2015, avec tout ce qu'elle apporte.

Les vœux de courage Un jour comme un autre, et pas tout à fait pourtant. Un jour d'une année... dans ce calendrier différent du temps commun. "Et ces jours Nous les faisons alterner entre les gens". Joie et tristesse du temps.

Au coeur de ce temps de tous les calendriers, que votre voyage de vie vous permette de vous retrouver même si le temps vous quitte. Belle soit votre route..

dimanche, décembre 28, 2014

10 années sur la route.

Aujourd'hui le 28 Décembre nous celebrons 10 années sur la route.La vie n' est pas d'attendre que la tempête passe, mais de danser sous la neige.

.

mardi, décembre 09, 2014

La mauvaise réputation de la Serbie n'a plus de raison d'être.



Portes de Fer À cet endroit, le fleuve sépare les Carpates au nord, en Roumanie, des Balkans au sud, en Serbie.Le canyon des Portes de Fer a été creusé il y a environ cinq millions d'années
La forteresse de Golubac
Belgrade se trouve au coeur des balkans, héritière d'un riche et lourd passé et a su conserver une parite de son lustre.
L'église Saint-Marc En raison de sa valeur architecturale, elle est inscrite sur la liste des biens culturels de la ville de Belgrade.
Pobednik;Le Vainqueur. Le Vainqueur, appelé aussi parfois Victor a été érigé après la Première Guerre mondiale pour commémorer la première victoire des alliés dans la guerre, c'est-à-dire la victoire du Royaume de Serbie sur l'empire austro-hongrois à la bataille du mont Cer. Le Vainqueur est l'un des travaux les plus célèbres du sculpteur croate, Ivan Meštrović et l'un des monuments les plus emblématiques de la ville de Belgrade.

Dans le quartier de Skadarlija, le quartier bohème où les poètes et les artistes de la capitale se retrouvaient au xixe, trouvant les kafanas. Le concept de la kafana est d'origine Serbe,désigne, dans les langues slaves méridionales, un café ou une auberge traditionnelle, où l'on sert des boissons alcoolisées et du café et où l'on joue parfois de la musique. Le mot kafana vient de kafa, le « café ».

kafanas L'idée d'y introduire des musiciens date du début du xxe siècle, les propriétaires de kafanas cherchant à divertir leurs clients. À cette époque, les orchestres qui s'y produisaient avaient un caractère local et ils jouaient la musique traditionnelle de leur ville ou de leur région. Au cours du siècle, et particulièrement après la Seconde Guerre mondiale, les villes connurent un essor considérable et les kafanas se diversifièrent, certaines conservant une haute qualité de service, d'autres s'adressant aux populations rurales nouvellement arrivées en ville et qui travaillaient dans les usines ou sur les chantiers.

Belgrade la nuit. Une vie nocturne intense. Le soir et la nuit, la capitale serbe devient le terrain des fêtards, et pas seulement en fin de semaine.

Un accueil, une générosité, une gentillesse incroyables... ca nous a touchés énormément. Aucun problème de sécurité, au contraire, on n'a rencontré que des gens qui faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour nous aider, meme sans rien demander. Aucun pb du côté des automobilistes non plus.

Novi Sad ville favorite dela Serbie Novi Sad signifie « le nouveau sillon ». Comme la ville est située à un carrefour de peuples et de cultures

elle est devenue l'un des centres les plus importants de la culture serbe, ce qui lui a valu le surnom d'« Athènes serbe ». burek et autres en-cas dans les pekara (boulangeries) sont fabuleux et n'oubliez pas la rakia même si les églises orthodoxes et catholiques des Balkans utilisent principalement le vin dans leurs rites eucharistiques, la rakia y est utilisée pour certains usages. Lors d'une cérémonie funéraire dans les églises orthodoxe et catholique des Balkans, on offre par exemple aux visiteurs un morceau de pain (pogača) et un verre de rakia. Et avant de trinquer à la mémoire des disparus, la tradition veut que l'on répande sur le sol un peu de rakia avant de boire le reste. Lors des cérémonies de mariage, le père du marié va de table en table pour offrir un verre de rakia à ses hôtes, en portant un toast au bonheur des nouveaux mariés. D'une manière générale, la rakia est offerte aux invités comme signe de bienvenue. De la rakia chauffée dans de grandes bouilloires (kuvana ou greyana) est souvent servie aux visiteurs de diverses festivités de plein-air, en particulier les jours d'hiver. Cette préparation est similaire au vin chaud, des variétés de rakia moins fortes (ou diluées avec de l'eau) étant utilisées et servies avec du miel, du sucre et des épices.
Aucun commentaire:

samedi, décembre 06, 2014

Route en Serbie


mardi, novembre 18, 2014

l'Europe chiffonne la Bulgarie au secours du grand frère Russe.

La Via Militaris était une voie romaine des Balkans qui assurait une liaison entre l'Orient et l'Occident et fut à ce titre un des axes stratégiques essentiels de l'Empire romain. Elle a joué un rôle historique majeur pendant les croisades, à l'époque des incursions des Huns et de Avars, les migrations des Goths puis des Slaves, enfin sous l'Empire ottoman.
les produits du terroir les plus connus en Bulgarie sont l’huile de rose et le yaourt – réputé pour ses propriétés gustatives et nutritionnelles, shopska salata - Tomates , concombres, oignons et poivrons coupés, couverts de fromage râpé (fêta bulgare) snezhanka - yaourt Bulgare mélangé avec de l'émince de concombre, de l'ail, des épices et des noix moulues. kyopolou -caviar d'aubergines, poivrons, beaucoup d'ail et du persil
Plovdiv Situé dans la plaine Thrace, sur les rives de Maritza et sur sept collines, Plovdiv est le deuxième centre urbain par sa population, par sa superficie et par sa place en tant que centre culturel, historique et touristique. Les réserves archéologiques sont éparpillées dans de nombreuses régions de la Bulgarie. La ville de Plovdiv est l'illustration de cette période.
Le Vieux Plovdiv incarne l'histoire de Plovdiv. On y retouve des fortifications thraces, plus tard utilisées par les maçons macédoniens et recouverts de murs byzantins, de grands châteaux érigés durant la renaissance bulgare, des mosquées ottomanes et de maisons d'artisans de la ville basse. Les monuments de Plovdiv appartiennent à trois époques : l'Antiquité, la Renaissance et l'époque moderne. De l'antiquité subsistent des ruines de fortifications, d'édifices publics et de quartiers d'habitation. D'autres maisons, classées monument historiques, datent de la Renaissance bulgare. Là où l'industrie s'est développée, on trouve de nombreuses maisons anciennes qui ont été restaurées et apportent une note pittoresque à la ville.

L’état des routes est contrasté, d’un extrême à l’autre. Des sections en bon état ou toutes neuves ou en réfection. Travaux souvent financés par l’Union européenne. Le plus souvent, routes principales et secondaires fortement dégradées : nids de poules, cratères, fissures, plaques d’égout enlevées. Se méfier des passages sous les arbres. La visibilité est réduite. Avantage des trous remplis des eaux de pluie : de vrais miroirs.

La Statue de Sofia est une sculpture qui a été installée en ville récemment. Elle a été posée au cœur de la ville en 2001. Elle est sur l´un des carrefours principaux entre le centre commercial TZUM et l´hotel Sheraton, derrière l´église Nedelja. C´est une sculpture de 24 mètres de haut, faite en bronze et en cuivre. La statue pèse plus de quatre tonnes et c´est une création de l´artiste bulgare Georgi Chapkanov et de l´architecte Stanislav Konstantinov. Sofia tient dans ses mains les symboles de la connaissance et de la sagesse, et elle porte la couronne de Tjuhe, la déesse du destin. Sofia est bien entendu la sainte patronne de la capitale bulgare. Aujourd´hui, la place où elle est est en plein renouveau et la sculpture n´est pas encore bien mise en valeur mais c´est un quartier central et quand les travaux seront terminés elle deviendra certainement l´une des emblèmes de la ville.

Monument au Tsar libérateur, Alexandre II La statue fut élevée en remerciement au tsar et ses troupes qui ont libéré la Bulgarie de la domination ottomane en 1878. L'Eglise-monument Saint Alexandre Nevski est considérée comme symbole de la capitale bulgare. Elle se trouve au centre de Sofia, sur la place du même nom, et les reflets de ses coupoles dorées attirent le regard à des kilomètres de distance. L’Eglise a été construite en l’honneur de l’empereur russe Alexandre II, appelé encore “Tsar Libérateur”, dont l’armée a délivré la Bulgarie en 1878 de la domination ottomane cinq fois séculaire. Saint Alexandre Nevski, dont la cathédrale porte le nom, fut un prince russe (1220 – 1263), grand commandant d’armée et diplomate. C’est un saint protecteur de l’empereur russe Alexandre II et un symbole de la gloire russe au combat.
Sofia street Art
Le magnifique théâtre national Ivan Vazov Ivan Vazov est une personnalité éminente de l'histoire bulgare. Essentiellement reconnu en tant qu'écrivain et poète, il a également pris une part active à la vie politique de la Bulgarie à la fin du xixe siècle.
La corruption en Bulgarie, "un problème endémique" Avec 150 000 pots-de-vin par mois, la corruption en Bulgarie dépasse de deux à trois fois la moyenne européenne et constitue "un problème endémique" Selon un index européen de calcul, la sollicitation de corruption en Bulgarie atteint 25 points, alors que la moyenne européenne se situe à 8 points. Les seuls pays à avoir un index plus élevé sont la Roumanie (31), la Lituanie (27) et la Slovaquie (27).
Le Col de Troyan a 1450m
Dan Kolov était un célèbre lutteur bulgare et un héros national de la Bulgarie . Il était le premier champion européen de lutte libre de la Bulgarie . Il a remporté la médaille d'or européenne en 1936 dans le championnat à Paris . Ce est la 2ème distinction pour la Bulgarie après le titre mondial de Nikola Petrov (lutte de style classique ) à partir de 1900 .
La viticulture en Bulgarie est vieille d’au moins 3 000 ans. Dans l’Iliade, Homère parlait déjà, des vignes de la Thrace (une partie de l’actuelle Bulgarie, de la Grèce et de la Turquie), et le culte de Dionysos est né ici. La Bulgarie occupe la 6e place en Europe quant à la fabrication de bicyclettes.
Pour apprécier la banitsa il faut aimer le fromage, mais si comme moi vous en raffolez vous ne risquez pas d'être déçu par ce plat.

La banitsa est une spécialité bulgare, un feuilleté au fromage composé de feuilles filo (pour la partie feuilletage) et de feta (pour la partie fromage).
Aucun commentaire:

vendredi, novembre 07, 2014

Route en Bulgarie


vendredi, octobre 31, 2014

Bienvenue en Bulgarie


Istanbul Bulgarie 266km de froid , neige et tempete en nous voila en Europe.

mercredi, octobre 29, 2014

La Carte d’identité National, elle est tellement bien, mais à condition de l’avoir. L’Union Européen ne veut pas que je revienne dans mon pays La FANCE

Nous sommes en Bulgarie un pays des gens en Or, et une bureaucratie……de retardé. Attendant d’être sortie de la Turquie, pour me procurer ( a bonne joie) la fameuse carte d’identité National 'la CINS, qu’on en parle tout le temps car elle permet de voyager en Europe librement. YOUPPY !!! Contactant L’Ambassade de France a Sofia me disant , qu’ils ne peuvent pas me faire une Carte d’identité (qui est gratuite), car je ne suis pas résident du pays. A Bon ?? Leur répondant que j’avais mon relever de banque indiquant une adresse. Non me répond ils. Par conte ils peuvent me refaire un passeport en la modeste monnaie de 82 Euro en cash bien précisé. Se passeport qui me sera inutile, car je suis en Europe. Il est plus facile de se faire un passeport en Europe que d’une carte d’identité. Pourquoi ? Cela mon donne des idées a repartir de cette belle veille Europe que j’aime tant. Pas facile d’êtres reconnue Nomade

Articles plus anciens Accueil